Accueil

  Qui sommes-nous ?
  Lettres d’information
  Campagnes
  Communiqués
  Formation
  Publications
  Agenda public
  Dans la presse
  Prises de position
  Politiques publiques
  Documentation
  Actualités
  Élections

Politiques publiques - Au niveau départemental -

Loiret (45) : partenariat entre le Conseil général et la gendarmerie nationale

Un rôle d’interface

Depuis le 1er juin 2006, une assistante sociale du Département a rejoint le commissariat de police d’Orléans. Sa mission consiste à écouter, conseiller, accompagner et orienter les personnes confrontées à une période de crise. Elle joue également un rôle d’interface entre le commissariat et les services départementaux que ce soit le service social ou l’aide sociale à l’enfance.

Les situations traitées concernent en grande majorité des femmes victimes de violences conjugales et des jeunes en rupture familiale. En mettant en place ce poste, le Conseil général offre un service de proximité de soutien et d’orientation aux personnes en difficultés qu’elles soient victimes ou auteurs d’infraction.

Un appui technique

Suite à une analyse des activités de la police nationale, une émergence de situations sociales lourdes ou de crise nécessitant une prise en charge particulière (notamment lutte contre les violences conjugales...) a été mise en évidence. C’est ainsi, sur demande du commissariat de police d’Orléans, que le Conseil général a décidé d’affecter une assistante sociale.

Celle-ci intervient à la demande des services de police, des services sociaux ou encore sur sa propre initiative pour faire le lien entre les informations des services de police et celles des services sociaux. Outre son rôle d’écoute et d’accompagnement des personnes en difficulté, elle apporte un appui technique aux travailleurs sociaux dans le cadre de situations nécessitant une intervention de la police.